Marine Angé

Marine Angé

marineange.com

 Parcours:

Née au Blanc-Mesnil en 1988. Je construis des univers sonores liés à des contextes, dans une pratique de l’oralité et de l’improvisation. 

Ce travail donne lieu à des formes performatives, de concerts, d’installations ou de radiophonies. De plus, les pratiques de la musique et la création radiophonique influent sur le positionnement que j’adopte dans ce travail.

En 2012, j’obtient mon DNSEP à l’école des arts décoratifs de Strasbourg en proposant un travail plastique sonore et narratif.

Dans mes pièces, je préfèrerai toujours les signes précurseurs aux faits eux-mêmes.

Mon projet :

Intervenir en diffusions, extractions, écoutes dans l’espace public. Construire une installation.

Je m’intéresse à l’espace publique comme contexte concrètement politique. Je le conçois comme un lieu de recherches, de collectes, permettant d’asseoir une réflexion. Mots clefs : « centre incontrôlable et marges incalculables » (E. Glissant),

Mon travail plastique est directement lié aux contextes, aux supports, et aux systèmes qui en découlent parexemple : parleur diffuseur, écouteur. En tout cas, ces matériaux indiquent souvent les directions des pièces que je dessine.

Cependant cet intérêt n’est pas mis en évidence dans mes pièces. C’est a dire qu’il n’en devient pas le sujet ou le prétexte, même si parfois, les limites deviennent poreuses.

Ensuite, les univers fantastiques, de science-fiction, de rumeur, de fantômes me parlent beaucoup, dans leur aller-retour constant entre « un » et « multiple ». Pour cela Carlo Ginzburg, Yann Parenthoën et d’autres m’ont beaucoup marqué, pour leur utilisation de la parole aussi.

Par ailleurs j’utilise très souvent la narration. C’est un système qui me permet d’en contourner d’autres peut-être.

Ce projet s’inscrit dans la lignée de ma pratique : multiple, et s’épanouissant dans la diversité, le bazar...

marine tensionclimatique2w