Laborintus – Semaine #3

Intervention d’Olivier Warusfel : Espaces acoustiques et cognitifs

OW

Les deux axes majeurs de l’exposé sont consacrés aux techniques de capture, d’analyse et de reproduction de champs sonores, et à la cognition/perception auditive spatiale en contexte d’interaction multisensorielle. Les disciplines scientifiques respectivement concernées par ces axes sont d’une part, le traitement numérique du signal audio et l’acoustique et, d’autre part, la psychologie cognitive de l’audition. Cet exposé interdisciplinaire s’inscrit principalement dans le contexte de la création musicale et sonore où les développements technologiques sont envisagés à travers le prisme de leur réception par le sujet humain. Au delà du domaine musical, les champs applicatifs concernent la diffusion cinématographique, les télécommunications et le domaine de la réalité virtuelle.

Biographie : Après avoir suivi un enseignement scientifique et musical, Olivier Warusfel a obtenu le grade de docteur en acoustique de l’Université de Paris 6. Il dirige actuellement l’équipe Espaces Acoustiques et Cognitifs, dans le département de recherche et développement de l’IRCAM. Ses principaux champs de recherche sont le traitement du signal appliqué aux techniques de spatialisation sonore ainsi que l’audition et la cognition spatiale. Il a également enseigné l’acoustique musicale à l’université de Paris 8 et a assuré un enseignement d’acoustique des salles et la coordination pédagogique au sein du DEA ATIAM, habilité par l’université de Paris 6 (Acoustique, Traitement du Signal et Informatique appliqués à la Musique).

http://www.ircam.fr/eac.html

Laborintus – Semaine #2

Intervention de Peter Szendy : De l’écoute à la surécoute

IMG_0174
Une tentative de saisir l’acte d’écouter, dans sa structure et dans son histoire, en le considérant successivement comme adresse (à l’autre), comme marquage, comme ponctuation, comme auscultation… On s’appuiera pour ce faire sur des analyses de séquences choisies dans Hitchcock (L’Homme qui en savait trop, Le Rideau déchiré) ou dans Coppola (Conversation secrète), ainsi que sur des documents issus de l’histoire des théâtres (la claque), de la surveillance militaire ou de la médecine.

Laborintus – Semaine #2

mardi 3 décembre

Intervention de Jérome Noetinger

IMG_0158 présentation de ses activités et de son travail sonore personnel. Metamkine, distributeur de musique expérimentale. Cellule d’Intervention Metamkine, groupe d’artistes travaillant en direct avec musique électroacoustique et cinéma expérimental. Revue & Corrigée, recueil des pensées expérimentales en action.

Arthur Zerktouni

Composition#5 – Arthur Zerktouni – 2014.

Installation : 12 colonnes faites de fil fluorescent mis en vibration par des systèmes mécaniques.

photos : Amar Belmabrouk

composition#5-zerktouni

composition#5-zerktouni

composition#5-zerktouni

composition#5-zerktouni

composition#5-zerktouni

en attendant le montage de la vidéo documentaire réalisée de nuit par Nikolas Chasser Skilbeck :

compo#5

Sous une forme architecturale faite de fragiles colonnes lumineuses, ce nouveau volet de la série Compositions propose un jeu de traductions entre ondes sonores et visuelles. Il s’agit ici d’un temple oscillant entre matérialité et immatérialité, une structure fantomatique qui laisse libre court aux projections mentales du spectateur.

avec le soutien de l’ENSA Bourges, du Conservatoire de Bourges et de Culture O Centre.

mes remerciements à J.M.Ponthy , R.Cocchini , N.Lecocq , S.Doré, à l’ensemble des intervenants du post-diplôme Laborintus et à mes camarades.

az.2o14.

Julien Pauthier

né en 1979 à Besançon

Formation :

DNSEP art en 2007 à l’École Supérieure d’Art de Mulhouse

Parcours :

A l’age de 17 ans je découvre la musique techno, notamment la techno hard-core. A l’époque cette musique me fascine et je prends conscience de l’existence d’un univers sonore à découvrir.
Je décide d’intégrer une école d’art, d’abord à la Villa Arson à Nice pendant une année puis à l’École Supérieure d’Art de Mulhouse. Je découvre la musique électronique minimale avec Ryochi Ikeda et Alva Noto puis l’art sonore avec La Monte Young et le mouvement futuriste. Depuis 2007, date d’obtention de mon DNSEP, j’oriente mes recherches autour du bruit et de sa perception par l’auditeur. En parallèle, je fonde le collectif ödl avec d’autres artistes, musiciens, et historiens. Au sein du collectif j’organise des concerts de musique expérimentale et mène des projets d’installations et de concerts créé par le collectif.

Time is Everywhere

Projet :

J’oriente mes recherches autour des notions d’espace et de perception sonore.
A partir d’une musique composée d’une texture sonore complexe, continue, à volume élevé, je souhaite travailler sur la modification de l’état de conscience de l’auditeur. Chercher des situations qui créent une perte des repères: sensation de perte d’équilibre, hallucination auditive, rapport au temps et à l’espace altéré.

Love & Noise – Experiment by J.J. Pth

Liens :

http://l-a-b-o.org
https://soundcloud.com/l-a-b-o
https://www.facebook.com/labo.org