...


Tyfen Guilloux, alias Tina Hype, est musicienne et artiste pluridisciplinaire, dont les pratiques oscillent aujourd’hui entre écriture, lutherie sauvage, édition collective et musique expérimentale. Diplômée des Beaux-Arts de Brest, elle vit à Marseille depuis 2016 où elle y développe une pratique musicale et sonore, notamment par le biais de l’Asile 404, lieu hétéroclite et collectif, des rencontres d’improvisations Multiversal, et du Collectif de Contre Déterminisme Magique, ensemble aléatoire de musique improvisée basé à Marseille. Elle fait partie du duo Zone Négative (w/ Nora Neko) qui explore les multiples facettes de la dualité par la performance sonore, et publie depuis 2018 l’édition collective La Veille, à la thématique hybride dont elle porte le nom.

Nourrie de nombreuses expériences collaboratives, et d’une pratique qui évolue par enchevêtrements et maillages, elle s’intéresse particulièrement aux processus de création et aux notions de réseau et de mémoire(s), entre altération et empreinte, altérité et écho, et de manière plus générale, aux hybridations de langages.

« Partitions – Zones de rencontres », consiste en une recherche exploratoire autour des endroits de frictions que génère cette multiplicité, notamment par la conception plastique de dispositifs sonores, pensés comme entités résonnantes les unes avec les autres, matériaux-supports à décortiquer les questions de réciprocité, d’interdépendance, et de la notion d’instrument comme extension de nous-même.

Penser la partition comme outil symbolique d’une multiplicité de temporalité,
Penser les métaphores méthodiques des processus de création,
Penser le réseau et la communauté comme modes opératoires.

Une quête qui emprunte à la philosophie du gamelan balinais, qui se pense comme un seul instrument constitué de multiples unités jouées ensemble, mais également à la pensée arachnéenne de Deligny autour du réseau, entre l'erre et le faire.

28. Être entier par dissolution dans le tout.
50. Imprimer des plans d’architecture à partir de rêves collectifs.
72. Notre science fiction est la mythologie de l’époque suivante.
82. Revendiquer le balbutiement comme langage commun.
27. Bientôt, un enregistrement du trémolo du silence.
Extraits de « Inventaire prédictif », La Veille n°2 & 3, Édition collective